Un détecteur de gaz et de monoxyde de carbone 100% algérien : SmartNose, le nouveau-né de Cristor

, popularité : 7%

L’entreprise privée Ababou Electronics, basée à Bordj Bou Arréridj, a mis au point un produit qui devrait aider à réduire les accidents domestiques dus essentiellement aux émanations de gaz : le SmartNose. Traduction : le nez intelligent.

Il « flaire » les gaz combustibles qui peuvent s’échapper des appareils de chauffage (chaudières, chauffe-bains…) et alerte, à l’aide d’un système d’alarme, sur les risques d’explosion ou d’asphyxie. Le bilan des accidents domestiques, causés entre autres par des explosions de gaz, est lourd. Par asphyxie au monoxyde de carbone également. 291 personnes en sont mortes l’année passée en Algérie. C’est le premier détecteur de gaz et de monoxyde de carbone 100% « made in bladi ». Pour se distinguer du produit asiatique proposé sur le marché national, le SmartNose GMC21 de Cristor a été doté d’un software qui lui donne l’intelligence qui fait sa particularité. Solution préventive contre ces risques, le cerveau de SmartNose est sorti de l’atelier de fabrication et développement Cristor de Béjaïa.

C’est le fruit du travail de deux jeunes ingénieurs, Tayeb Nabil et Metidji Brahim, respectivement manager et co-manager développement, qui ont présenté, lors d’une conférence de presse, le week-end dernier à Béjaïa, ce nouveau-né de Cristor, le deuxième produit entièrement algérien après le récepteur numérique. Mis sur le marché national depuis seulement quelques jours au niveau des points de vente Cristor, le SmartNose est proposé à 3000 DA. Un deuxième modèle « amélioré », à électrovanne celui-là, le sera prochainement. Né dans le même atelier de Béjaïa. Un prototype a été présenté à la presse avec sa particularité de pouvoir fermer la conduite de gaz au simple déclenchement de l’alarme et, partant, de tirer vers le bas les statistiques macabres des accidents domestiques.

Par K. Mejdoub

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria