Sale temps pour les Criquets

, par  Layachi Salah Eddine, Le Soir d’Algérie. , popularité : 1%

Et un, et deux, et trois ! Les défaites du Ahly s’enchaînent
face aux adversaires (MCA, JSK et ASK). En six journées, le
CABBA a dépensé pas moins de cinq milliards de centimes,
comme le foot est le seul sport ouvert à l’expertise populaire et
se prêtant donc à toute critique, les supporters sont unanimes :
« Nous croyons que le CABBA est confronté à une perte de substance
réelle, et il est fragile. ». Ils ajoutent que d’autres difficultés
vont apparaître si les moyens financiers venaient à manquer,
d’où l’intérêt de faire un diagnostic en concertation avec
les personnes compétentes en football afin de redresser la
situation. Il va sans dire que le CABBA présente des signes
inquiétants qui datent de la saison dernière, qu’il faut prendre en
charge en urgence.

L’autre son de cloche vient de l’ombre et soutient que le Ahly
n’a plus faim.

Que peut souhaiter de plus un footballeur ou un entraîneur qui
gagne en un mois ce que gagne un ouvrier qui perçoit le salaire
de base (SNMG) sur 10 années de dur labeur ? Et encore !
On ne parle ici que de salaire auquel il faut associer les
avantages en nature. Le public bordjien en cette soirée de
défaite face à l’AS Khroub n’arrive pas à comprendre pourquoi
les dirigeants du CABBA n’ont pas inscrit le projet de création
d’une école de formation foot ?

Pourtant, ce n’est pas l’argent qui faisait défait. En six ans
passés parmi l’élite, le CABBA a dépensé plus de 130 milliards
de centimes sans pour autant avoir des résultats satisfaisants.
Pourtant, le CABBA était une véritable école de foot.

Boussaïd Bahtou, Nebbache Saïd dit Saïd le gaucher, les
Kelif, Djeha, Bekka, Nacer, Bakhouche, Mounir Ferchiche,
Nouioua dit El Hantouri, Salim, Fodil, Yacine, Boucheloukh,
Bouzidi, Amar, Ramdane, Si-Hamdi, Loucif, Zozo Khedara, etc.
Il est temps pour le CABBA de renouer avec les valeurs
d’antan et de se ressaisir, car il est guetté par un « décrochage »,
et si c’est le cas, la descente en nationale deux est activée.

Layachi Salah-Eddine

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria