Liste des déportés algériens en Nouvelle-Calédonie, 1867-1895

, par  Melica Ouennoughi , popularité : 19%

Dans son livre Les déportés algériens en Nouvelle-Calédonie et la culture du palmier dattier publié chez l’Harmattan, Mme Melica Ouennoughi avait complètement renouvelé le paradigme scientifique sur le sujet, en mettant en évidence l’arbre symbole-le palmier dattier-comme symbole du pays d’origine, la solidarité berbère en vase clos au milieu du pacifique à travers une institution millénaire qu’est Tadjmaat (assemblée villageoise), l’esprit de résistance même sur une terre très lointaine.

Face au succès de ce livre et des ses idées qui sont reprises un peu partout et à la demande de plus en plus nombreuses pour mieux connaître ces déportés, Mme Ouennoughi nous autorise à publier sur ce site la liste nominative de ces algériens du pacifique.

"L’importance et l’intérêt de ce travail ont été l’objet d’une attention permanente depuis. D’autant que Melica Ouennougi avait publié les listes généalogiques de déportés (1867-1895), les listes de mariages mixtes ainsi que les listes de concessionnaires à Bourail. Elle est l’inconstestable "découvreur scientifique" de tout ce matériau d’archives mettant à jour une somme considérable d’informations historiques." Michel Renard et Daniel Lefeuvre, professeurs d’histoire à l’Université Paris VIII.

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria