"L’olivier en Kabylie entre mythes et réalités"

, par  Rachid oulebsir , popularité : 2%

L’huile d’olive est redevenue de mode en occident. L’huile algérienne est entiérement biologique. l’olive est produite sans engrais, sans pesticides. L’huile de haute qualité gustative, fabriquée sans adjuvants,constitue un atout certain dans l’ouverture de l’économie nationale sur le marché mondial.L’ouvrage que nous présentons dans ce court article raconte l’amour que portent les paysans du Djurdjura et des Bibans à leurs oliviers.

Le livre n’est pas un essai sur l’oléiculture , encore moins un roman inspiré de la vie paysanne, c’est la compilation d’un trentaine de reportages parus dans la presse algerienne durant l’automne 2003 et l’hiver 2004. Ils racontent les traditions et les rituels dans lesquels baignent les villages Kabyles durant la cueillette des olives.

PDF - 96 ko

C’est un curieux voyage en compagnie de vieux paysans au savoir-faire avéré,dans les oliveraies de la haute soummam et les moulins de la Kabylie profonde. Pour plus de renseignements chercher les nouvelles publications de chez L’Harmattan ou chercher l’auteur Rachid Oulebsir sur Google.

Comme le cruchon d’huile d’olive , ce nouveau livre sur l’olivier national doit être sur la table de tout algérien amoureux des produits du terroir.

L’auteur connu pour ses nombreuses contibutions sur le patrimoine immatériel est chercheur en culture populaire .Il est diplomé de sociologie des universités Paris XIII et Paris I panthéon Sorbonne.
"L’olivier en Kabylie..." est son premier ouvrage. "Les derniers Kabyles" sera son premier roman qui paraîtra le mois d’octobre prochain.

R.O.

Navigation

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria