Deux élèves menacent de se jeter du toit de l’établissement Salah-Ouchem

, par  Saadène Ammara, Le Soir d’Algérie , popularité : 2%

Refusant de passer en conseil de discipline, au même titre que leur camarade, qui a asséné un coup de tête au surveillant général qui tomba au sol, deux élèves de 4e année moyenne de l’établissement Salah-Ouchem (ex- Ben Badis), dont un handicapé moteur, tous deux transférés à l’établissement mitoyen est, s’étaient illustrés dans une démonstration exhibitionniste, en montant sur le toit des salles de cours, haut de 8 m environ, donnant l’impression au personnel du CEM et aux autres élèves qu’ils tentaient un suicide spectaculaire en guise de protestation contre la décision du chef de l’établissement qui fait fonction de directeur dans une école à laquelle on ne veut pas affecter, ni désigner officiellement un directeur parce que le poste affiche « réservé » depuis déjà bon nombre d’années.

Comment deux élèves arrivent-ils à grimper sur le toit avant même la première heure des cours de la journée, sans que personne ne constate leur présence ?Rappelons que c’est dans le même établissement qu’un élève avait failli assassiner son camarade en lui plantant un couteau dans le ventre et qu’un autre s’était attaqué, pas plus tard que l’année passée, à son enseignante à coups de poing sans être sanctionné. Les professeurs, quant à eux, continuent à subir le calvaire au quotidien en adoptant la politique du silence.

Saâdène Ammara

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria