Un groupe au service de l’économie nationale

, popularité : 2%

Depuis la libéralisation de l’économie nationale, le climat d’affaire, semble aller crescendo dans une wilaya qui a beaucoup souffert de l’enclavement. Aujourd’hui, le groupe Benhamadi, installé dans cette région, constitue un conglomérat de sociétés brassant de gros volumes d’affaires dans des activités industrielles et commerciales.

Plusieurs créneaux sont au menu (équipements domestiques électroniques et électroménagers, agroalimentaire, emballage, matériaux de construction, commerce international…). Jusque-là, le groupe couvre les 48 wilayas, et une autre production est acheminée vers d’autres pays ( la Libye, la Cisjordanie …). Certains riverains estiment que l’investisseur symbolise la réussite de la région. Sur le plan national et international, le groupe Benhamadi, affiche un potentiel de plus de 4 milliards de dinars d’investissement, avec près de 1 200 employés. La filiale Condor électroménager, seule rayonne sur le marché national des différents équipements domestiques, dans les différentes gammes.

Le tout, compte sept unités de productions : téléviseurs, démodulateurs, micro-ordinateurs, Polystyrène, injection plastique, réfrigérateurs et climatiseurs. Le fabricant de l’électroménager procédera également au lancement d’un nouvel investissement. Le monde de l’informatique, cette nouvelle filière s’annonce d’ores et déjà très prometteuse pour les activités du groupe. « Le partenariat était déjà signé avec le leader mondial Microsoft » a fait savoir le PDG du groupe M Benhamadi. Condor propose ainsi une gamme composée de trois configurations : Family, Multimédia et Professionnel. Ces desktops seront disponibles selon le PDG du groupe dés le mois de Juin 2009. Ils sont proposés à des prix allant de 33 000 à 40 000 DA. Des micro-ordinateurs portables du genre (laptops) suivront par la suite et seront, quant à eux, vendus entre 35 000 et 48 000 DA. Dans un second temps, Condor fabriquera ses propres boitiers, en mettant a contribution sa ligne.

De l’industrie électronique a l’éclairage des grandes infrastructures urbaines

Condor vient d’investir un créneau jusqu’ à ces dernières années, réservé aux operateurs étrangers. Celui de l’éclairage des grandes infrastructures, ce dernier requiert un savoir-faire bien déterminé. Une équipe issue d’une de ses filiales s’est engagée à assurer l’activité. Composée d’ingénieurs et de techniciens, ces derniers ont reçu des formations à l’étranger afin de faire la synthèse des différentes technologies utilisées, et ce, pour dégager une technique spécifique, adaptée à la réalité du marche algérien. A leur actif, ils comptent plusieurs réalisations tel ; l’éclairage du stade de la ville d’el Bordj, de la wilaya de Khenchela, de Chlef, de Aïn Temouchent….

Entre autres, et selon le PDG du group, Benhamadi, un hôtel d’affaire sera bâti prochainement dans la wilaya d’El Bordj.

L’affaire remonte à l’ère coloniale

A l’origine de ce que l’on peut appeler la saga des Benhamadi, il y a une petite affaire familiale de commerce de denrées alimentaires et de transport, fondée il y a plus d’un demi-siècle, au prix de sacrifices, de labeur et de rigueur. La famille Benhamadi avait mis l’espoir dans cette affaire qui remonte à l’ère coloniale. Certains disent que leur ancêtre était un baron dans la région.

L’indépendance, une fois recouvrée, l’activité commerciale renaît, mais dans des conditions extrêmement difficiles. Le parcours effectué par le groupe Benhamadi depuis ses premiers pas dans le commerce est très contrasté.

Les erreurs, plus ou moins maîtrisables, engendrent des résultats négatifs. Une situation inquiétante a conduit la famille à réfléchir un autre créneau plus rentable.

Au fil du temps, la petite affaire arrivant aux limites de ses possibilités d’exploitation, n’étant plus intéressante, ce fut alors sa reconversion vers le secteur florissant et prometteur des matériaux de construction. Ce changement rapide devient fructueux. d’abord dans la revente, ensuite dans les activités de production. C’est grâce à une demande très soutenue, que cette nouvelle activité allait connaître un développement spectaculaire.

C’est alors le début de la constitution du véritable « empire » qu’est aujourd’hui le Groupe Benhamadi.

De nos envoyés spéciaux à Bordj Bou Arréridj A. Slimani et Y. Imadalou, pour La Dépêche de Kabylie

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria