Ulysse est-il passé par là… - commentaires Ulysse est-il passé par là… 2009-10-28T10:00:05Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment27187 2009-10-28T10:00:05Z <p>Bonjour, j'aimerais tellement pouvoir continuer à lire votre texte dont les premières lignes captivent par la musique des idées qu'il s'agit ensuite d'éclaircir<br class="autobr" /> Malheureusement le temps me manque !<br class="autobr" /> Belle continuation à vous</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-10T10:22:46Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26980 2009-10-10T10:22:46Z <p><strong>Oui Ulysse est passé par là.</strong><br class="autobr" /> J'ai rencontré Ulysse à Bordj, je l'au vu dans un café du centre-ville sirotant un thé à la menthe ; je l'ai salué et il m'a embrassé. Il était robuste et musclé comme Latamène, avec un regard perçant comme Idir, une memoire étonnante comme si Abdelmadjid la3ma, d'une intelligence extraordinaire comme Laïd Mokrani, et d'une grande sagesse comme cheikh Layachi Tababouchet. Il était à la recherche d'Hélène, qu'on a perdue de vue depuis plus de quarante années. J'ai gardé une image d'Hélène dans mon disque dur naturel ; rayonnante et mystérieuse, éclairée par les rayons d'un soleil oriental d'avant huit heure dans la cour du collège. Sa chevelure brillait d'un éclat royal comme les feuilles d'automne. Elle portait un tailleur d'une étoffe aux couleurs terre-de-sienne enviées par les teinturiers de Bab-Souk.<br class="autobr" /> Ulysse est à Bordj, je l'ai vu notre Ulysse, pas celui de la mythologie d'Homère. Encore une fois merci mon ami Derradji. DAOUD</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-05T05:59:06Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26931 2009-10-05T05:59:06Z <p>A A.K-CC Ennuyeux dites vous ? c'est tout à votre honneur Madame !</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-04T18:55:39Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26927 2009-10-04T18:55:39Z <p>Bonsoir, Mr Djamel,</p> <p>Je voudrais vous inetreppeller sur un point, ou plusieurs, peut-être, Mr, si vous le permettez.<br class="autobr" /> Tout ce que vous dîtes sur la qualité de nos hommes politiques est vrai. Néanmoins, personnellement, je ne m'arrêterai pas à sur je considère, dans le contexte actuel qui est le nôtre, aujourd'hui, sur ces détails. <br class="autobr" /> Vous citez le système américain dans lequel s'opposent deux grands partis politiques qui ne seraient opposés que sur des détails, dirions-nous. À mon humble avis _et j'avance avec prudence, laissant, décemment, la parole aux vrais et fins politiques qui ne manquent pas dans notre pays,croyez-moi_ les deux partis américains ne sont d'accord que pour les choses que vous évoquez, avec des nuances, néan<br class="autobr" /> moins, et elles sont de taille.<br class="autobr" /> Si un certain G.W.W.Bush n'avait pas été au pouvoir, le cours de l'Histoire mondiale serait tout autre. Il n'a pas été démocratiquement élu, en tout cas, de façon indiscutable. Il restera toujours une zone d'ombre avec des voix non comptées en Floride qui auraient assurément permis à Algor d'accéder au pouvoir. La guerre contre l'Irak n'aurait pas eu lieu et le Monde arabe n'aurait pas connu pareille implosion pour le règne sans partage d'Israél, dans ce que le sinistre Bush, SANS CONSITANCE POILTIQUE, SANS <i> <strong>FORMATION</strong> </i> POLITIQUE, désignait comme le Grand MOyen Orient. <br class="autobr" /> Pour les Américains, cela a toujours été le choix <strong> <i>d'une</i> </strong> <strong> <i>personne</i> </strong> qu'un groupe d'hommes, très fins politiques et soucieux de <strong> <i>leurs</i> </strong> <strong> <i>intérêts propres avant</i> </strong> <strong> <i>tout</i> </strong>, peut <strong> <i>manipuler et orienter.</i> </strong><br class="autobr" /> Obama, comme certains de ses prédécesseurs, a bien du mal a faire appliquer ce qu'il faut bien appliquer ses idéaux, tout en acceptant certaines règles du jeu imposées, parce que c'est un homme d'envergure et au caractère bien trempé. Et soulignons que pour les Étas Unis d'Amérique, il est bien rare qu'un président ait cette envergure. On sait ce qu'il est advenu des Kennedy,Richard Nixon pour lequel on a,si habilement ficelé l'affaire du Water Gate avec un cynisme qui l'a obligé à présenter sa démission lui-même au peuple américain. C'était un fin politique. Et si Reegan, un cow-boy de série B, a gouverné avec compétence, c'est grâce à des conseillers hors pairs. Lui n'était qu'un exécutant.<br /><img src='http://www.bordj.info/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Quant à notre pays, je pense, naivement, peut-être, que tant qu'on persistera à faire de <strong> <i>La</i> </strong> <strong> <i>Révolution</i> </strong> un fond de commerce et l'unique tremplin pour avoir la légitimité d' accéder à la magistrature suprême et entrer efficacement et surtout librement sur la scène politique, avec une opposition saine, nous ne parviendrons à rien. Tant qu'il n'y aura pas une jeune garde politique qui <strong> <i>peut</i> </strong>défendre ses idées en occupant des postes d'élus du peuple, dans les comunes, les wilayate, nous continuerons à applaudir n'importe qui, quitte à le fustiger le reste de son mandat.<br class="autobr" /> Tant que la politique ne sera pas l'affaire de tous_politisation du peuple_ nous en resterons là. Ceci dit, je n'ai jamais perdu la certitude de voir s'instaurer dans mon pays une vraie démocratie où l'on n'est pas obligé, comme en Occident, d'insulter les grands acteurs politiques, d'attenter à leur vie privée ou de les calomnier, la vraie liberté étant basée sur le respect de la différence et de l'Autre. Nous y parviendrons quand nous écrirons notre HISTOIRE, celle-là et pas celle de certains historiens, à nos enfants. Et cette HISTOIRE ne peut s'écrire que lorsque tous les acteurs de la Révolution, ceux qui sont vissés au pouvoir, n'ont pas complètement disparu. Et ce n'est pas propre à L'Algérie. Toutes les démocraties occidentales ont mis au moins plus d'un siècle pour s'affirmer en tant que telles et encore... Le sionisme a confisqué durablement le concept de souveraineté. Que dire du néo-libéralisme !<br class="autobr" /> B.Tito disait à peu près ceci : quand un révolutionnaire a réussi sa mission, il ne doit jamais se laisser tenter par le pouvoir parce qu'il devient forcément un dictateur.<br class="autobr" /> Bonne soirée<br class="autobr" /> Amicalement</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-04T18:00:28Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26925 2009-10-04T18:00:28Z <p>Ecouter les chants poetiques<br class="autobr" /> d'HOMERE au rythme irrégulier d'une<br class="autobr" /> captivante plume, qui tantot vous fait planer dans les airs féeriques d'une<br class="autobr" /> antique grece à contempler ses royaumes, ses déesses, ses dieux, ses aèdes , tantot vous emmène aidée, par le souffle d'EOLE à des souvenirs <br class="autobr" /> marquants de jeunesse, pour voir défiler sous nos yeux ce collège mythique, et d'autres images fascinantes. Merci pour ce beau<br class="autobr" /> voyage , l'élève que vous étiez et l'écrivain que vous etes.</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T23:02:40Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26922 2009-10-03T23:02:40Z <p>Tu as produit un beau texte,qui a donner un réel plaisir a de nombreux lecteurs !Et voilà que tu t'inquiéte des fautes d'orthographes .Mon cher ami l'orthographe ne mérite pas tant de soins ni de fureur. Nous ne sommes plus au 17 eme siecle, ou la Révolution, se saisissant de l'orthographe , et la déclara quasi d'utilité publique et indispensable aux bonne moeurs.Et pour paraphraser Moliére, "que si la grammaire avait jadis régenté jusqu'aux rois, désormais la République voudra régenter jusqu'à la grammaire". Bonne continuation</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T22:06:15Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26921 2009-10-03T22:06:15Z <p>Bonsoir, Mr Mokrani,</p> <p> Je suis très touchée par votre geste et vous en remercie chaleureusement. Et vous êtes histotien ! Je n'en suis pas étonnée,surtout après la lecture de votre dernier ouvrage qui est accessible à tous dans la mesure où, connaissant parfaiement l'œuvre d'Homère et l'aimant surtout, vous la déroulez avec beaucoup de pédagogie, exposant d'abord le fait littéraire dans son exactitude et avec simplicité, comme un matériau de base, un préalable au travail de transformation de la littérature que vous élaborez ensuite. Et si l'on s'applique _et c'est là que réside une des qualités de l'ouvrage_ à extraire certains passages de l'Odyssée, on peut les proposer aux élèves de 7ème qui l'ont au programme d'Histoire, comme c'était le cas en 94-95-96 : la mythologie grecque.<br /><img src='http://www.bordj.info/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Pour <strong> <i>Agla,</i> </strong> moi non plus je n'en connais pas le sens. Je sais seulement que nous devions passer par là, anciennement nommée Lecourbe, pour aller passer l'été à Rabta où est enterré mpon père dans la mosquée qu'il a fait construire et où se trouve le mausolée de notre ancêtre Sidi Ahmed Ben Ali, en vérité, 'Hammed Ben Ali, comme j'ai pu le lire dans un ouvrage intitulé "Contes, Histoire et légendes maghrébines" de Malek Bennabi, je crois. <br class="autobr" /> Et là, surprise, je trouve l'histoire de Rabta, (telle que la raconte aussi Jean Déjeux, un savant diocésin dans "Histoire de la littérature algérienne d'expression française). En fait, M.Bennabi évoque la Kalaâ des Hammadite et c'est la précision géographique qui m'a guidée : "située à 52 km, au nord-est de Msila, dans les Monts des Maâdid. L'autre ouvrage est plus précis.<br class="autobr" /> À l'origine, 'Hammad (j'ai été surprise par l'orthographe, d'où, peut-être, El Hammadia)a des racines à Baghdad et est né au Caire. Malade d'une ophtalmie incurable, il s'est trouvé après un long voyage, dans cette région des Maâdid où il guérit complètement. Il décide alors d'édifier sa Kalaâ et connaît de grands succès guerriers et comme vous le soulignez, un rayonnement culturel essentiellement fondé sur la propagation de l'Islam et la performance dans la récitation du Coran. Et en effet, il appartenait à la dynastie des Mourabitoune, de leur nom andalou, Les Almoravides, férocement opposés aux Mouwahidoune, Les Almohades (nom andalous, aussi et non latin, comme je le pensais)<br class="autobr" /> Il est précisé aussi qu'il est un descendant de Haroun Errachid. Ne riez pas. Je l'ai lu !Quand j'ai montré l'ouvrage à mon cousin, un ami de MrF.Righi, je lui ai lancé cette boutade : "Tu m'imagines en train de dire que mon ancêtre est un descendant de Haroun Errachid. On me prendrait pour une cinglée qui se croit descendue tout droit de la cuisse de Jupiter." Et je pense qu'il a gardé le livre. Mon fils aîné qui est ferru d'Histoire, m'a dit : "de toute façon, vous, à Rabta, on ne vous appelle même pas par votre prénom, mais par votre filiation : tu es la fille de Ben, vous êtes donc du Moyen-Orient et non du Maghreb". Il y a des raccourcis comme ça que prend votre progéniture, toujours de la race supérieure, pour vous placer "une echelle plus bas" que vous n'êtes en réalité.<br class="autobr" /> Quant à Allaoua Berkane, c'est un grand mélomane et ce sont ses frères Lamri,Allah Yarehmou, et Abbas qui jouent du luth ou de la guitare et même d'autres instruments. Ils étaient très doués et nous faisaient passer des soirées magnifiques, car, vous l'aurez compris, ils sont de ma famille très proche. L'épouse de Allaoua est la soeur de la maman de CC.Ahmed, votre camarade de classe de 4ème. A.Berkane a beaucoup milité dans le scoutisme musulman. C'est le papa de Zoheir, Malek, et les défuntes Habiba et Nadia, que Dieu agrée leur âme.<br class="autobr" /> Je suis émue, excusez-moi<br class="autobr" /> Très respectueusement<br class="autobr" /> Mme A.K-CC<br class="autobr" /> PS : De grâce, Mr Mokrani, ne vous excusez pas pour les "fautes" de frappe. Quand je me relis, j'ai vraiment l'impression d'être une tarée et les mouchoirs en papier sont plus résistants que ces claviers de pacotille. De toute façon, dans votre texte, nous ne voyons que l'érudition et la manière dont elle est dispensée avec tant de générosité et de classe.<br class="autobr" /> Bonne soirée.<br class="autobr" /> Si ce message est ennuyeux pour le site ou peut heurter certains, ne le publiez pas. Je le laisse à votre seule appréciation.</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T20:17:57Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26920 2009-10-03T20:17:57Z <p>Bjr.Mr.Laid.A bord de votre vaisseau "temporel",mes fréres et moi,nous sommes délectés des "friandises" distribués à bord du "Piratages".On écoutait de loin<br class="autobr" /> comme ces histoires qu'on nous racontait,il fut un temps.Mais à peine s"est on bien "débloqués",voilà que vous nous débarquez":Terminus !Vous nous apprenez aujourd'hui que ce terminus ne devait etre qu'une étape.On sonne ici,le rassemblement car l'espoir renait de reprendre place à bord de votre "Calypso"pour la 8eme étape vers le passé.Fraternellement,Zoheir et ses frères ;J"ai aimé te rencontrer à BBA en été avec Echecplayer et Poppo ;malheureusement.J'espère que çà ne sera que partie remise.</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T19:04:03Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26917 2009-10-03T19:04:03Z <p>Madame , chers amis. Je voudrai m'excuser pour les nombreuses fautes de saisie et les horreurs d'orthographe que j'ai commises dans mon commentaire ci- dessus.<br class="autobr" /> En espérant que le texte est encore lisible je renouvelle mes plus chaleureuses salutationsà Tous.<br class="autobr" /> Laid Mokrani</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T17:56:15Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26916 2009-10-03T17:56:15Z <p>Bonsoir Madame <br class="autobr" /> Je voulais en vérité faire comprendre que historiquement paralant,les cités de Troie et de Mycènes dans l'ancienne Grèce n'étaient pas des empires mais elles avaient les dimensions réelles de deux petites communes comme les nôtres .Toute leur grandeur et leur gloire pérenne provient des poèmes d'Homère.<br class="autobr" /> Je vous avoue par ailleurs que j'ai fait le choix du terme "Ouled Agla" pour donnner une charge nostalgique à la métaphore .Car dans notre enfance il y avait encore la dénomination populaire de l'actuelle Hamadia comme étant Ouled Agla.D'ailleurs jusqu'à ce jour je ne sais pas l'explication de Agla.Tous les gens de notre âge et les anciens bordjiens se souvienneant du nom de Ouled Agla ; Ce nom me rappelle personnellemnt mon enfance pusique nous y allions pour divers motifs et surtout pour sa piscine .L'actuelle commune de Hasnaoua s'appelait Cherchar.<br class="autobr" /> En fait Ouled Agla et Cherchar , de notre enfance n'étaient que de trés petites localités d'à peine quelques maisons .Elles sont devenues maintenant des dairates ou des communes de plusieurs milliers d'habitants.<br class="autobr" /> Quant à "Hamadia" , c'est plutot une dénomination littéraire en référence que l'administration a choisie à l'époque (je crois à l'occasion du millénaire de la Kalaa des Beni Hmmad) ; en référence à la dynastie et à l'état des Hamadites, non loin de là , à la Kalaa, avant de se déplacer à Naciria (Bejaia) suite aux incursions hilaliennes dans la région .<br class="autobr" /> Quant à Rabta ( au fait vous venez de m'apprendre que les CC sont de Rabta donc Morabtines ), la socilolgie récente et ancienne de cette localité nous indiqueque Rabta a été à l'origine une sorte de centre de rayonnement coranique (avec tout ce que cela suppose : enseignement , "ifta", conseils ...).D'aprés certaines sources (que j'ai d'ailleurs developpées amplement dans un "Pitages 8", un texte trés long et indigeste consacré à deux vieux musiciens bordjiens Si Allaoua Berkane et son frère où je me suis trouvé entrain de developper l'hitoire de la famille Berkane et toute l'histoire culturelle des Bobans à la lumière des ouvrages de Ourtilanai et des récentes découvertes de vieux manuscrits par notre ami le Docteur Aissani de l'Université de Bejaia , docuements de première main sur les Morabtines des Bibans avec d'autres qui ont servi à la documentation de ce Piratages 8,texte au départ sur les musiciens de l'ancien Bordj mais qui est devenu monstrieux à force de détails hsirorisues et de longeurs et que je n'ai pas osé publier de peur d'ennuyer les lecteurs de ce site ), Rabta fait donc partie précisément de ce réseau de familles "Morabtines"(c'est à dire de lettrés coraniques) installées dans la région suite à la réforme religieuse et pédagogique initiée par Sidi Nacer ( à la fin du 17eme siècle)et poursuivie par son fils Sidi Betka et qu'ils avaient encouragées pour à l'echelle de tous les cantons des bibans jusqu'au Hodna au sud et jusqu'aux Babors à l'est et jusqu'au Royaume de Koukou à l'ouest...Pour participer à cette réforme et contribuer culturelemnt à la discipline des tribus et des douars et au renouveau spirituel, social et pédagogique des populations .<br class="autobr" /> Rabta , comme son nom l'indique (Ribat)était donc un de ces centres de ce grand réseau où des talebs seuls ou avec leurs familles, détribalisés, volontaires ou fuyant quelques contraintes et conflits, des mystiques ou des enseigants recrutés pour leur savoir et leur savoir faire , des lettrés coraniques en tout cas (des Morabtines comme on les appelait jadis), se sont installés, pour servir de rayonnemnt culturel et "d'Ifta" et d'hâvre de civilisation et de civilités au milieu de populations souvent turbulentes ou encore propices à leur necessaire reislamisation culturellement parlant...<br class="autobr" /> Quant au champ lexical du terme Rabta ( vaec Morabtines , Mrabet etc...Il a pour origine du concept coranique : "Ribat el Kahïl" (Voir verset) , le terme littéraire Ribat,indiquant ensuite un concept pratique militaire et religeux à la fois : le point le plus avancé où les premiers cavaliers des armées musulmanes fixaient leurs campements (en attachant leurs chevaux), pour surveiller le mouvement des soldats ennemis...<br class="autobr" /> Ensuite le terme "Ribat" au gré des évolutions historiques s'est transformé pour désigner de petites bourgades situées dans les marches de l'Empire ou des états musulmans (Dar El Islam) servant de frontières face aux pays de la Chrétienneté .Ces bourgades habitées à l'origine par des contingents de volontaires ayant une bonne récitation et une bonne connaissance du Coran (ce sont en quelque sortes des gardes frontières avec une connotation religieuse), ces bourgades servaient d'avant-postes pour protéger le pays musulaman des incursions de la Reconquista franque en Espagne ou Byzantine en Orient ...<br class="autobr" /> Ensuite le terme est devenu générique pour désigner tout carré de resistance contre l'envahisseur ou l'ennemi de la Religion .Vers les derniers siècles , au Maghreb Central , le Ribat peut désigner aussi tout lieu ou s'est installé un homme de religion pour lui servir de centre de propagation d'une doctrine politico-religieuse comme ce fut le cas des Almovarides (Morabitines), au sud marocain ou encore de centre de rayonnement pour des talebs et des maitres coraniques .Plus tard aprés le 16 eme siècle , le concept de Zaouia (issu de la terminologie soufie )viendra en quelque sorte pour renouveler le concept de ces centres de rayonnement religieux et pédagogiques dans le Maghreb .</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-03T09:09:22Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26908 2009-10-03T09:09:22Z <p>Bonjour, Mr Mokrani,</p> <p><strong> <i>Un créateur</i> </strong> ne doit pas être confus. Vous avez écrit des pages qui m'ont, PERSONNELLEMENT émue, instruite et me feront toujours rire, de ce rire spontané et sain. Et j'aime revenir à ce texte, pour tenter de débusquer ce qui bouillonne sous certains mots, certaines évocations de tribus, de villes dont les noms, juxtaposés, rappellent un antagonisme, peut-être ? Laissons aux métaphores leur inviolable mystère. Et El Hammadia fait renaître <strong> <i>Ouled Agla</i> </strong>, si chère à mon cœur car c'est là que je retrouve l'origine de mes origines, mes merveilleux Ancêtres de Rabta,ma mechta où j'aime me ressourcer ! Je revendique ce chauvinisme, ô combien. Je ne vous demanderai pas de m'éclairer sur l'évocation de Ouled Agla. Elle doit rester dans cette tresse que vous avez si bien serrée. Et, pour finir, n'est pas conteur qui veut.Propp, Jackobson et tout le Cercle de Pragues, ont consacré des années d'étude pour comprendre la confection du conte, sa portée littéraire, sa dimension sociologique et la teneur de son contenu.<br class="autobr" /> Bonne Journée, Mr Mokrani<br class="autobr" /> Très respectueusement<br class="autobr" /> Mme A.K-CC</p> Ulysse est-il passé par là… S'eddine 2009-10-03T00:53:37Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26905 2009-10-03T00:53:37Z <p>Comme beaucoups de personnes, j'ai eu le plaisir de te lire.N'est ce pas le voeu le plus cher des hommes est qu'on leur raconte des histoires. "Ils y prennent une plaisir extreme " Du moins si l'on en croit La Fontaine, qui ne parle jamais en vain .Ils y oublient tout : de mourir de la ( on le voit dans le Décaméron) et meme de faire égorger leur jeune épouse ( c'est la leçon des Milles et une nuits). Jadis on appelait conterie la grosse verroterie de Venise, au moyen de quoi les négriers s'approvisionner en Afrique. C'est assez dire ce que peuvent les histoires sur les ames simples, et en quelle estime on les tiens quand on est marchand avisé.</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-02T18:36:44Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26899 2009-10-02T18:36:44Z <p>Merci Madame ,merci mes trés chers amis , merci infiniment.. ;Je suis tout confus.Encore une fois, MERCI.</p> <p>laid Mokrani<br class="autobr" /> Bordj</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-02T18:26:53Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26897 2009-10-02T18:26:53Z <p>Bonsoir, Mr L'ENGAGÉ,</p> <p>Merci pour vos compliments. <br class="autobr" /> On ne résiste pas au <strong> <i>Beau</i> </strong> et quand il est si joliment emballé par la bonne humeur et la subtilité qui s'en dégagent et vous redonnent un air de bonne santé, on écrit sous l'effet de l'enthousiasme et du bonheur de voir les siens, en l'occurrence, les enfants de votre ville natale, révéler tant de talent et de réussite. Et les spécialistes en littérature, très pointilleux, pourraient faire parler ce texte bien mieux que moi, croyez-moi. Et je déplore que d'aussi belles choses restent emprisonnées à Bordj au lieu de briller sur les étals des librairies, à la place d'ouvrages médiocres qui sont favorisés par une publicité mensongère et des intérêts occultes. À Alger et ailleurs, ce livre ferait des ravages. Et je ne parle pas des bons critiques littéraires qui s'empresseraient de travailler dessus pour en sortir toute sa précieuse substance. Mais ne boudons pas notre plaisir et dégustons ce morceau d'ontologie. <br class="autobr" /> Bonne soirée, Mr<br class="autobr" /> Très cordialement</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-02T17:56:27Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26896 2009-10-02T17:56:27Z <p>A travers votre message, MADAME AK CC<br class="autobr" /> que j'ai lu, et relu d'ailleurs, preuve de sa beauté, <br class="autobr" /> vous avez rehaussé la littérature,<br class="autobr" /> et le mérite de l'auteur, au plus haut rang <strong>"L'APOTHEOSE"</strong> <br class="autobr" /> me forçant à m'abstenir de tout<br class="autobr" /> commentaire,car vous avez tout dit.</p> <p> merci,monsieur LAID,merci MADAME<br class="autobr" /> et bonne soiréé.</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T22:01:11Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26887 2009-10-01T22:01:11Z <p>Bonsoir, Mr Mokrani</p> <p>Quelle Odyssée avec un tisserand hors pair !<br class="autobr" /> Roland Barthes aimait à souligner que le texte vient littéralement du verbe <strong> <i>tisser,</i> </strong> insistant ainsi sur la la cohérence et l'harmonie du travail d'orfèvre qui produit de la vraie littérature. Rifatterre, lui, insiste sur un seul élément <strong> <i>d'intertxtualité</i> </strong> pour confirmer la littérarité d'un texte. Et là, on est servi : l'Iliade et l'Odyssée d'Homère, la référence des références littéraires. Et le texte atteint sa beauté littéraire dans cette magnifique tresse qui s'élabore au fil d'une plume qui mêle de façon continue, dans une parfaite harmonie lyrique, les chants poétiques de la mythologie, de la fiction et d'une réalité tantôt cocasse, tantôt grave, tantôt comique, voire burlesque qui nous fait chuter de façon brutale. Et avant que nous n'ayons eu le temps de retrouver nos esprits, après avoir été jetés hors de l'embarcation d'Ulysse, nous voilà projetés dans les nuées olympiennes du royaume de Zeus, le dieu des dieux, planant dans des cieux éthérés, bien loin de la platitude de la condition des mortels. Comme Ulysse, nous sommes bien heureux d'être si près de conquérir la toison, si chère à Du Bellay_l'intertextualité,encore elle, garante de la littérature !_nous sommes catapupultés dans un collège que nous connaissons tous, dans une maison familiale où déferlent les souvenirs d'enfance en cascade, habilement agencés autour d'un fil qu'Arianne elle-même n'aurait pu retenir. Mais pour notre adrénaline et notre plus grand bonheur, c'est reparti pour un tour : nous voilà suspendus entre ciel et terre, en équilibre instable, entre l'Olympe des Dieux et la terre ferme où chacun en prend pour son grade ! La métaphore flée donne le tournis aux plus braves et anéantit ceux qui craignent le vertige. Au moment où il leur est permis de poser pied à terre, le fil d'Ulysse les remonte dans le royaume des nuées épurées d'une Hélène mystérieuse à souhait, ou à celui d'une divinité transformée, pour la circonstance, en une sorcière passionnément convoîtée, briseuse de tabous à coups de sorcelleries savourées. Au diable les convenances ! La littérature se joue de la bienséance et autres signe de bonne conduite : elle est enfantée par le don, le talent, l'amour de l'art à l'état pur, cet art qui sait, sans ostentation, rendre aussi hommage à un camarade disparu qui revit en renouant avec la complicité de son ami d('enfance qu'il fait sortir de ses gongs en le ramenant à la gouaille toute bordjienne "A KHAH !" On en frémit de rire et d'émotion. Jamais le collège Ben Badis n'a été autant honoré : il est entré dans la légende d'Homère par un tour de magie de haute voltige.<br class="autobr" /> Et, ne nous y trompons pas, bien des comptes ont été réglés avec un humour caustique, décapant qui vise si bien sa cible. Jamais brisure de tabous n'a volé en éclats à si haute altitude !<br class="autobr" /> Merci, Mr Mokrani pour une si belle Odyssée:dès le "si" du titre, vous battez le rappel du voyage avec un brio qui nous fait oublier les chutes, nombreuses, que vous nous faites subir et que vous contrôlez avec une élégante raillerie, mêlant les chutes littéraires et celles physiques que nous oublions dans un festival ininterrompu de rires francs, primaires, sains !<br class="autobr" /> Seriez-vous en passe de créer un genre nouveau dans le Monde de la LITTÉRATURE ? Une nouvelle génération d'écrivains,oui, sans aucun doute.<br class="autobr" /> Très respectueusement<br class="autobr" /> A.K-CC</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T20:24:45Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26883 2009-10-01T20:24:45Z <p>Merci d'écrire pour nous tes amis,et pour ceux qui te connaissent que de nom. Sache mon ami que de nombreuses gens admirent ce que tu fais, car tu es un rassembleur, un conciliateur des borjiens,et cela t'honnore a plus d'un titre. "écrire pour d'autres " peut s'entendre aussi une obligation fatale -fatum, ce qui a été dit, ou ce qui doit l'étre. Alors l'écrivain comme toi Nabil rapporte ce qu'il a vu, des mondes qu'il a traversés ; du ciel, de l'enfer ou des limbes. Car je sais que tu as lu tellement de livres , vécu des moments fort dans ta vie (lycéen - étudiant ,officier militaire,cadre dirigeant de la sonic, cadre dirigeant de la cnas etc..), et je sais combien ton imaginaire est riche.Moins voyageur pourtant que pélerin, l'invocation d'Ulysse sous laquelle (nabile) se place montre assez le péril de son entreprise : si Dante a précipité Ulysse en enfer, c'est que le Roi d'Ithaque avait voulu, par ses seules forces et sans discrétion, aborder à des rivages interdits. Nabile contrairement a d'autre personnes, au lieu de couper les bourgeons, il veille à leur croissance. Ton ami salaheddine</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T15:23:24Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26875 2009-10-01T15:23:24Z <p>Mon cher ami,</p> <p> Aprés pirates les "<strong>sept merveilles"</strong> <br class="autobr" /> voilà une autre qui s'ajoute où l'humour s'est taillé la part du lion . tu as su nous faire savourer cette oeuvre D'HOMERE et surtout tu as su traduire l'imaginaire au reel à l'instar de <strong>HELENE</strong> A <strong>HANNANE</strong>, un souvenir que tu évoques <br class="autobr" /> en hommage à ABDELKADER, et bien sur A HANNANE .... j'en ai rigolé<br class="autobr" /> toute la nuit.</p> <p> QUI SERA LE PROCHAIN PERSONNAGE ?</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T13:40:21Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26872 2009-10-01T13:40:21Z <p>CHER LAID,</p> <p> HEUREUX,QUI COMME ULYSSE....</p> <p> Heureux, qui comme TOI tu as connu<br class="autobr" /> des histoires imaginaires, et relles surtout,<br class="autobr" /> comme celle de<strong> HELENE</strong>, et <strong>HELENE </strong>Ou <strong> <strong>ULYSSE</strong> </strong> roi d'ithaque, à ce sinitre <strong>MOUAAMAR</strong>,<br class="autobr" /> roi des roi,la guerre de<br class="autobr" /> <strong>TROIE</strong>, à celle de nos <strong>tribus</strong>, le <strong>PHILTRE</strong> ce breuvage magique,au<br class="autobr" /> <strong>S'HOUR</strong>, cette potion de dernier recours.</p> <p> un recit <strong>"OLYMPIEN"</strong> digne des<br class="autobr" /> grands humouristes. bravo !</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T11:38:32Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26869 2009-10-01T11:38:32Z <p>Que vous dire, Mr Mokrani, sinon que je suis dans l'incapacité de réfléchir : je ris et n'en finis pas d'être hilare. Merci pour ce magnifique ouvrage. Mais permettez-moi de savourer ces métaphores et autres coups de griffes acérés,affutés, cet humour caustique au raffinement "olympien". Excusez-moi, je n'en peux plus de rire.Vous devriez être remboursé par la sécu, pour ces moments uniques dédiées aux vertus du RIRE sain, mais pas seulement.... À plus tard....<br class="autobr" /> Jamais un plus bel HOMMAGE à Homère n'a été sculpté ainsi dans l'airain, comme vous l'avez fait, vous, l'enfant de BORDJ !Les humoristes font bien pâle figure aujourd'hui devant la geste LITTÉRAIRE. De la haute voltige !</p> <p>Très rtespectueusement<br class="autobr" /> A-K-CC</p> Ulysse est-il passé par là… 2009-10-01T05:32:34Z http://www.bordj.info/spip.php?article979#comment26862 2009-10-01T05:32:34Z <p>Sbah el kheir,</p> <p>Sans avoir encore lu ce dernier texte (que je lirai bien sûr), je vous dis Bravo et merci beaucoup M. Laïd Mokrani !</p> <p>J'ai lu vos piratages et j'en ai tiré un plaisir immense, incommensurable ! Et, comme je suis loin d'être égoïste, j'ai partagé mon plaisir avec d'autres personnes de mon entourage auxquels j'ai signalé vos écrits ; eux aussi ont très fortement aimé.</p> <p>J'ai rédigé une bonne partie de ma réaction aux piratages, mais j'ajourne son envoi depuis longtemps en raison de préoccupations urgentes. Je me promets de la terminer et de vous l'adresser sous peu, toutes affaires cessantes !</p> <p>Merci et bravo encore une fois.</p> <p>Je suis sûr que beaucoup de gens comme moi réagiront tôt ou tard à l'excellente expérience que vous tentez à travers ce site qui prend de l'étoffe comme on dit.</p> <p>BBA ville de culture !!!</p> <p>À bientôt.<br class="autobr" /> Djamel un bordjien d'Alger.</p>